Les meilleures citations de Coluche

Vous trouverez sur Citations-coluche.com une compilation des meilleures citations de Coluche.

Coluche est sans conteste le plus grand comique français, connu et reconnu pour son franc parler et son humour populaire.

Citations politique, blagues sur le couple, la religion, le travail, le mariage mais aussi des histoires drôles sur le sexe… tout y passe ! Vous constaterez que les citations et petites phrases de Coluche n’ont pas pris une ride.

Le site citations-coluche.com vous permet de commenter et de voter pour vos citations de coluche préférées.

Vous pouvez également, grâce aux réseaux sociaux, partager avec vos amis les citations et les blagues de Coluche qui vous ont le plus fait rire.

Sans plus attendre, découvrez notre sélection de phrases cultes de Coluche.

Citations Coluche.com vous propose les meilleures citations de Coluche

Coluche débute sa carrière au café de la gare ou il joue la comédie en compagnie de futurs artistes célèbres. C’est à partir de 1974 qu’il réalise ses premiers spectacles comiques. Grâce à des passages à la télévision et à la radio, Coluche obtient ses premiers succès avec des sketchs tels que « Le Schmilblick » et « C’est l’histoire d’un mec ». Découvrez un grand choix de citations de Coluche regroupées par thèmes et par mots-clés. Coluche revendique sa grossièreté mais, selon lui, sans jamais tomber dans la vulgarité. Grâce à son sens de l’humour caustique, il remet en question et critique la religion, les hommes politiques, les fonctionnaires, la police à travers ses citations et blagues cultes. Retrouvez également sur notre page Facebook, un panel de citations célèbres de Coluche.

Coluche : L’histoire d’un mec

Michel Colucci nait le 28 Octobre 1944 à Paris. Sa mère, Simone, est fleuriste. Son père, d’origine Italienne, est vendeur de légumes. Il décède prématurément, en 1947, et laisse sa femme élever seule les deux enfants. Coluche à une sœur, Danièle, d’un an et demi son ainé.
C’est à Montrouge, dans la banlieue sud de Paris, que Michel traîne avec ses copains. Très tôt, il aime faire rire ses camarades de classe en tenant tête aux instituteurs. Peu motivé par l’école il stoppera ses études en 1958 après avoir obtenu son certificat d’études primaires. Il se défendra plus tard d’avoir obtenu celui-ci en affirmant qu’il ne voulait pas d’un truc « primaire ». Par la suite, il enchaine les petits boulots mais il n’y reste jamais très longtemps. Tour à tour aide- pompiste, photographe, garçon de café… Il s’intéresse beaucoup à la musique et notamment au Rock’n roll.
Il s’éloigne de Montrouge pour se rapprocher de Paris. C’est là qu’il commence à s’intéresser à la comédie. Il se produit dans des petits cabarets tout en assumant le métier de plongeur. Dans ses spectacles Michel Colucci prend le nom de « Coluche ». Nom qui restera célèbre pour tous les français.
Le succès commence véritablement quand il se produit au Café de la Gare. Avec plusieurs comédiens, qui deviendront célèbres, il se produit dans des pièces de théâtre. En 1970 il quittera le café théâtre après une altercation avec Romain Bouteille et Patrick Dewaere.
A partir de là il joue des petits rôles pour des séries de l’ORTF et apparait dans des spots publicitaires. Le succès commence dans les années 1970 lorsqu’il joue son spectacle « C’est l’histoire d’un mec ». C’est un succès populaire et Coluche revendique sa grossièreté. « Toujours grossier, jamais vulgaire » comme il dit.
A partir de là il enchainera les spectacles dans différentes salles. Vêtu de sa célèbre salopette bleu et blanche (provenant de l’association Emmaus) sa carrière d’humoriste prend son envol. Il se produira pendant un long moment dans la salle mythique de l’Olympia. En parallèle, il tourne des films de cinéma comme L’aile ou la cuisse de Zidi ou il partage l’affiche avec Louis de Funès.
Au début des années 80, Coluche s’intéresse de plus en plus à la politique. Le 30 octobre 1980 il convoque les journalistes et annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 1981. Au départ lancé comme une blague, la candidature trouve écho chez certain français et Coluche est même crédité de 16% d’intentions de vote selon un sondage. Il retirera sa candidature peu avant l’élection en 1981 suite à des pressions et à l’assassinat de son régisseur René Gorlin.
Ces évènements sont le début de la période noire de Coluche. Il part vivre en Guadeloupe ou il s’adonne à sa passion, la fabrication de chaussure. Il invite la femme de son ami Patrick Dewaere à le rejoindre ce qu’elle fera quittant ainsi son mari. Patrick Dewaere ne s’en remettra pas et se suicide le 16 juillet 1982 avec la 22 long rifle que Coluche lui avait offert quelque temps plus tôt. Coluche sombre dans la dépression, la drogue et l’alcool.
En 1983 c’est la consécration au niveau cinématographique avec le film Tchao Pantin. Il incarne un pompiste détruit par un passé difficile. Confronté à la drogue et à l’alcool le personnage de Coluche est proche de ce qu’il est dans la vie. En 1984, il reçoit le César de meilleur acteur pour son rôle dramatique dans Tchao Pantin.
Coluche se relève petit à petit en participant à des œuvres caritatives. Il participe notamment à la création de SOS Racisme avec Harlem Désir. Le 26 septembre 1985 il lance les Restos du Cœur. Il déclare : « J’ai une petite idée comme ça, si des fois y a des marques qui m’entendent, je ferai un peu de pub tous les jours. Si y a des gens qui sont intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite qu’on pourrait commencer par faire à Paris ».
L’idée est lancée et Coluche est soutenu par énormément de monde dans cette action. De nos jours l’opération des restaurants du cœur continue toujours. Il y a un restaurant du cœur dans chaque grande ville. L’association permet de délivrer des millions de repas chaque année aux plus démunis.
Entre 1981 et 1986 il tourne dans plusieurs films (Banzai, La vengeance du serpent à plumes…). A partir de 1986 il s’installe sur la Côte d’Azur pour préparer son retour sur scène. Dans sa villa il enregistre plusieurs cassettes ou il dicte ses sketchs qu’il transmet à son producteur, Paul Lederman. Les sportifs, l’administration, les hommes politiques… autant de sketchs qui devaient apparaitre au menu de son nouveau spectacle. Malheureusement, il ne le jouera jamais au Zénith, comme c’était prévu.
Le 19 juin 1986 Michel Colucci (Coluche), trouve la mort dans un accident de la route avec un camion. Son ami Renaud chantera peu de temps après la chanson « Putain de camion » pour lui rendre hommage. Coluche laisse derrière lui des sketchs très populaires et l’image de quelqu’un de proche des gens. Des années après sa mort il reste le comique préféré dans le cœur des français.